AAIQ   L'Association des Allergologues et Immunologues du Québec

Vaccination COVID-19 et allergies

Maintenant que la vaccination à grande échelle contre la COVID a débuté, plusieurs personnes allergiques se demandent s’il est risqué pour elles de se faire vacciner. Quoiqu'au tout début de la campagne de vaccination en Grande-Bretagne, une recommandation a été émise de ne pas vacciner les personnes ayant des allergies graves, cette contre-indication a été enlevée à la suite de l’analyse des cas des personnes ayant eu une réaction allergique au vaccin. De plus, même s’il semble que les vaccins contre la COVID 19 entrainent des réactions allergiques plus fréquemment que les autres vaccins, le risque demeure très faible soit 11,1 cas d’anaphylaxie par million de doses, en comparaison avec 1,3 par million de doses pour le vaccin de la grippe.

En ce moment, en ce qui concerne les allergies, la seule contre-indication à recevoir les vaccins contre la COVID 19 est une allergie à une de leurs composantes. Les vaccins approuvés en ce moment (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen) ne contiennent pas de protéine alimentaire ou animale, pas d’antibiotique, pas de préservatif ni de latex.

Les personnes souffrant d’allergies alimentaires, même graves, d’allergies respiratoires (incluant l’asthme), d’allergie aux insectes, d’allergie aux antibiotiques ou aux anti-inflammatoires tels que l’aspirine ou l’ibuprofène, d’allergie au latex ou aux anesthésiants peuvent recevoir les vaccins contre la COVID-19. Il en est de même pour les personnes souffrant d’urticaire chronique ou d’angioœdème.

Seules les personnes avec une histoire d’allergie au polyéthylène glycol (PEG) doivent être évaluées en allergie avant de recevoir le vaccin. Le PEG se retrouve dans plusieurs laxatifs (ex Lax-A-Day, RestoroLAX) et dans plusieurs préparations laxatives données en prévision d’une coloscopie (tel que Colyte, golytely, Klean-Prep ou Peglyte ). Les personnes ayant fait des réactions allergiques à ces produits devaient consulter un allergologue avant de recevoir les vaccins contre la COVID-19 approuvés à ce jour.

Les personnes avec une histoire d’allergie immédiate (moins d’une heure après l’administration) à des vaccins anti-infectieux contenant du polysorbate (incluant les vaccins antigrippaux) n’ont pas besoin de consulter un allergologue et peuvent se faire vacciner dans les centres de vaccination. Ils recevront les vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna, puisque les vaccins Janssen et AstraZeneca contiennent du polysorbate. La période d’observation après la vaccination sera prolongée, soit trente minutes plutôt que quinze.

Les personnes ayant eu une réaction immédiate (en moins d’une heure) après avoir reçu un vaccin contre la COVID-19, ou ceux ayant fait une réaction sévère dans les 24 heures suivant la vaccination doivent être signalées à la Santé publique pour une évaluation.

À noter que les personnes ayant des maladies auto-immunes et les déficits immunitaires peuvent recevoir les vaccins approuvés au Canada contre la COVID 19. Cependant, il est possible que les vaccins contre la COVID 19 fonctionnent moins bien chez les personnes immunodéprimées. Ceci inclut les personnes qui souffrent d’un déficit immunitaire ou chez qui le système immunitaire est affaibli par la prise de médicament ou par une maladie.


Voici les liens pour avoir la liste complète des composants des différents vaccins contre la COVID-19:
https://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/vaccination/piq-vaccins/covid-19-vaccin-a-arn-messager-contre-la-covid-19/

Recommandations du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) concernant les allergies:
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/immunisation/comite-consultatif-national-immunisation-ccni/recommandations-utilisation-vaccins-covid-19.html#t3

__________________________

Marie-Noel Primeau, MD

révisé 12/05/2021