AAIQ   L'Association des Allergologues et Immunologues du Québec

Allergie au lait

Le lait de vache est un des allergènes alimentaires les plus courants. L'allergie au lait de vache affecte environ 2% des jeunes enfants mais est rare chez l'adulte. Chez 60-70% des enfants affectés, il y a tolérance des formes de lait bien cuites dans les aliments tels que les gâteaux, muffins, biscuits. Le médecin peut en discuter avec vous.

Quelles sont les réactions associées au lait?

Le terme allergie au lait va souvent désigner les réaction immédiates au lait, impliquant les anticorps IgE, et se caractérisant par des symptômes cutanés, respiratoires, digestifs et parfois cardio-vasculaires (voir section Allergie alimentaire). D'autres réactions immunologiques impliquant surtout le système digestif peuvent survenir avec le lait (voir section Entéropathies associées aux aliments). Finalement, certaines réactions au lait n'impliquent pas du tout le système immunitaire. Par exemple, l'intolérance au lactose, qui est relativement fréquente mais qui ne constitue pas une allergie, est causée par l'absence d'une enzyme, la lactase, nécessaire pour digérer le lactose contenu dans le lait. Elle se caractérise par des douleurs abdominales, des ballonnements et de la diarrhée.

Comment peut-on éviter le lait?

Comme pour la plupart des allergies alimentaires, le traitement repose avant tout sur l'évitement. En plus d'informer notre entourage et de prendre des précautions pour éviter la contamination, il faut lire attentivement les étiquettes car les protéines de lait peuvent se retrouver dans plusieurs aliments. D'autres noms peuvent être utilisés pour désigner le lait : caséine, caséinate, lactalbumine, lactate, lactose, lactoglobuline, lactoferrine, substances laitières, etc. (voir le site Agence canadienne d'inspection des aliments pour une liste plus exhaustive). Au Canada, un règlement demande que le terme « lait » soit clairement inscrit sur la liste des ingrédients. Lorsque le lait est évité, il faut s'assurer que les apports nutritifs du lait, en particulier les besoins en calcium et vitamine D, sont comblés par la diète. La croissance doit être suivie de près. Un suivi en nutrition pourrait être suggéré par votre médecin.

Comment évolue une allergie au lait?

Dans la majorité des cas, l'allergie au lait disparaît, et ce, souvent avant l'âge scolaire.

__________________________

Nha Uyen Nguyen-Luu, MD FRCPC